lundi 14 août 2017

Josh de Alexis Arend


Synopsis


« Mon père avait coutume d’appeler ce coin du Montana « la larme d’un ange ». Je crois, avec le recul, qu’aucun nom ne me semblera jamais plus beau, ni plus approprié aux événements de cette année-là… C’était l’été 1953, j’avais tout juste douze ans et mon frère Josh, dix ans. C’était quelques semaines avant qu’on ne le tue… Je repense souvent à ce lieu empreint d’un bonheur oublié. Mon âme d’enfant s’est gorgée de ce panorama, à en éclater, au point que même aujourd’hui, je parviens à me le remémorer très distinctement. Je suis encore capable d’en retracer les moindres contours dans ma tête, je retrouve ses rives accueillantes, je ressens à nouveau la fraîcheur de son eau claire sur ma peau, et la douce tiédeur du soleil qui s’y reflétait. Je revois nos peaux dorées après des heures de baignade. Je revois mon père, je revois Josh. Et, à présent que me voilà bien âgé, lorsque parfois j’éprouve des difficultés à trouver le sommeil, lorsque, la nuit venue, le passé revient me hanter, c’est à Swan Lake que je songe. À cette larme d’un ange… Ces souvenirs lointains, enfouis en moi, me sont à la fois infiniment beaux, et infiniment douloureux… Swan Lake, et cet été 1953… »



Chronique de Méli


 

La couverture est vraiment sublime, moderne et représentative du roman.

Quand nous commençons à le lire, nous sommes tout de suite stupéfaits de voir à quel point l'auteur écrit merveilleusement bien, il maîtrise son dialecte à la perfection.
Nous apprécions que les chapitres soient assez courts, ce qui fait du bien à la lecture.
C'est donc, avec une grande facilitée que nous rentrons dans ce livre et dans cette histoire qui commence par du contemporain. Nous faisons la connaissance avec Simon et Josh, les deux personnages principaux. Nous les trouvons totalement sympathiques et vraiment bien implantés dans leur vie plutôt chamboulée.
L'auteur nous montre par quelles péripéties ils sont passés et par lesquelles ils passent encore et ça nous fait vraiment mal au cœur.
Ce qui nous fait rire, pour ceux qui ont lu les bandes dessinées Magasin général, nous avons l'impression de voir à peu près le même genre de personnages qui se trouvent dans la petite bourgade. Les mêmes commères, les gens qui savent tout sur tout le monde où qui leur inventent des vies... C'est franchement bien créé et grâce aux détails de l'auteur, nous avons l'impression de vivre avec eux et de les connaître.
Rapidement, nous comprenons que certains personnages cachent des secrets. Nous sommes vite bercés dans un genre de paranormal qui nous intrigue beaucoup. On a un peu peur que le contemporain ne se marie pas avec ces moments de paranormal, mais si, bien au contraire, c'est vraiment une très grande surprise.
L'auteur, par la suite, vient à mettre des moments de terreur qui nous font véritablement angoisser. Certains passages sont totalement stressants, on a le cœur qui s’accélère tellement nous sommes pris dans l'histoire et de ce fait, nous avons vraiment l'impression de voir ce que les personnages voient.
Quand nous avançons, nous voyons également des moments magiques. Ils sont tellement beaux, que nous nous sentons comme apaisés après les grosses peurs que nous avons eues.
Au fur et à mesure des pages, nous voyons aussi quelques moments qui nous font penser à un thriller et d'autres à du polar. Nous avons un très beau mélange avec tous ces genres réunis qui en font un merveilleux roman.
Quand nous arrivons à la fin de ce livre, nous sommes tristes. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il ne nous reste plus beaucoup de pages et du coup nous l'apprécions tellement que nous ne voulons pas le quitter, mais aussi, parce qu'une chose que nous attendions vint se dérouler et nous en sommes tout retournés.
Nous apprécions de voir ce qu'il advient d'un personnage en particulier et de voir à quel point il est touchant dans la manière qu'il raconte cette histoire.
À la toute fin, nous terminons ce roman en étant apaisés. Nous sourions même et nous versons presque une petite larme tellement il était magnifique.


Est-ce que j'ai aimé ce livre ?


 
Je suis sur littéralement sur les fesses. Il n'y a rien à rejeter de ce roman. Il y a seulement le fait que la taille de la police soit vraiment petite, ce qui peut être gênant pour la lecture pour les yeux fragiles, mais sinon je n'ai rien à redire. C'est un vrai petit diamant brut.
Il faut impérativement que vous le lisiez, sinon vous allez passer à côté de quelque chose !


Une note ?



5/5


Je tiens à remercier Alexis Arend pour m'avoir permis de lire son merveilleux roman.


Nombre de pages : 177

ISBN : 978-1-5212-5582-7

            8€90au format broché

Éditeur : Alexis Arend


2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout, mais comme toi, j'adore la couverture et l'histoire a l'air géniale !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle l'est ! Franchement si tu peux le lire, lis-le, il est trop bien !

      Supprimer