mardi 11 juillet 2017

Chroniques des vampires tome 11 Prince Lestat d'Anne Rice


Synopsis (Attention spoiler des tomes précédents)



Le monde des vampires est en crise. À travers la planète, une voix résonne dans l’esprit des plus anciens. À qui appartient-elle et quelles sont ses véritables intentions  ? Puissante et séductrice, la Voix les tire de leur sommeil et parvient à les asservir pour qu’ils exterminent les novices. Tout espoir semble perdu quand la grande Maharet, troublée et impuissante, s’isole du reste du monde avec sa jumelle Mekare, la porteuse du Noyau sacré, l’origine de tous les Buveurs de sang.
Un seul être, dont tous connaissent le nom, paraît de nouveau pouvoir guider les Enfants de la Nuit dans cette obscurité. L’éblouissant rebelle sans foi ni loi, l’enfant terrible, le prince insolent  : Lestat.


Chronique de Méli



La couverture est sobre, mais totalement suffisante et intrigue beaucoup.

Au début, une question essentielle vient avant de commencer ce roman. Est-ce que nous pouvons le lire indépendamment de la saga des Chroniques des vampires  ? Et bien la réponse est oui  !
Anne Rice dès le début, fait un récapitulatif de ses personnages et nous raconte la genèse du sang. Tout ce que nous avons besoin de savoir est écrit noir sur blanc ainsi que le jargon du sang pour, soit rappeler aux lecteurs des Chroniques des vampires, quels sont les liens, les termes employés par l'auteure et pour les novices de la saga, pour qu'ils comprennent facilement le roman et le jargon vampirique.
Dès le départ de l'histoire, Anne Rice nous transporte dans l'histoire. Elle nous replace ses nombreux personnages à raison d'un chapitre par personnage influent et important de l'histoire et on peut dire qu'ils sont nombreux... comme dans tous les romans de l'auteure.
C'est vraiment plaisant de faire un retour en arrière et de comprendre qui sont les personnages, d'où ils viennent et que font-ils.
On s'attache rapidement à eux, mais aussi nous arrivons à haïr certains. De nouveaux viennent se greffer dans l'histoire et nous les trouvons très charismatiques et totalement intégrés. On en apprend beaucoup sur eux, à tel point que nous avons le ventre qui se serre pour un personnage en particulier et de ce fait, nous n'arrivons plus à nous en détacher.
Comme à son habitude, Anne Rice est riche en descriptions et en narration. Tout est vraiment bien développé jusqu'aux dialogues. Son phrasé fait penser à des livres écrits en anglais de la période victorienne ce qui est loin d'être déplaisant pour les personnes appréciant les livres de ce genre. On convient que pour les personnes ayant du mal à accrocher à un roman, ça risque d'être un peu plus compliqué pour eux, mais ça vaut vraiment le coup qu'ils s'accrochent.
Au fur et à mesure que nous avançons dans l'histoire, nous sentons qu'elle renforce le caractère de ses personnages et qu'elle veut les réunir, mais nous ne savons pas dans quel but. Nous sentons la tension grandir petit à petit, jusqu'à ce que nous comprenions. Entre temps, nous en apprenons beaucoup sur certains personnages, des nouveaux et aussi des anciens. Nous sommes stupéfaits et subjugués à la fois de voir comment l'auteure nous apporte certaines choses sur un plateau d'argent et tout ça pour finir en feu d'artifice afin de nous en mettre plein les yeux. Ce sont des moments parfaits et incroyables.
Par la suite, quand nous comprenons ce qu'il se passe, l'angoisse monte, mais nous ressentons aussi toute la force des personnages, de Lestat, Louis, Pandora, Marius.... Qui sont de réels piliers des Chroniques de vampires. Mais ce qui nous chagrine un petit peu, c'est que des personnages assez puissants puissent être aussi fébriles par moment, ça donne moins de piquant à l'histoire et c'est bien dommage.
Un chaos est proche et notre angoisse est à son comble. On se demande comment va se dérouler cette histoire et aussi qui allons-nous perdre.
On s'attend à tellement de choses, que nous sommes vite déçus de voir à quelle vitesse Anne Rice a expédié ce passage tant attendu. Surtout que la chute est vraiment plate... On s'attendait largement à mieux.
À la fin, nous sommes ravis de voir certaines choses tout de même, même si nous avons un arrière goût un peu décevant qui traîne jusqu'au point final. Toutefois, nous sommes heureux de constater que cela annonce une suite et nous nous réjouissons de voir réapparaître certains personnages que nous apprécions tout particulièrement.


Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



Encore une fois, Anne Rice m'a éblouit. Ses écrits sont sublimes, totalement dépaysants et vraiment beaux. Je n'ai pas encore lus la saga des Chroniques des vampires, mais ça ne m'a pas dérangé du tout pour comprendre l'histoire. J'ai apprécié le fait que ses personnages s'aiment tous entre eux. Ils sont en grande majorité tous bisexuels et ça donne un romantisme absolu au roman. Même quand ils parlent, en tant que lectrice, j'ai ressentis tout l'amour qu'ils peuvent se transmettre seulement par leurs phrasés et leurs regards.
La fin m'a déçue je dois l'avouer. J'attendais tellement de voir une grosse apocalypse... j'ai vite déchanté. Heureusement que la toute fin a relevée un peu le niveau, mais il me reste ce petit bémol en travers de la gorge.


Une note  ?



4/5


Je tiens à remercier les Éditions Michel-Lafon pour m'avoir permis de lire ce très beau roman.

Citations : 


"Je voulais savoir, de tout mon coeur, ce qu'était la neige. Qu'est-ce que la beauté ? Qu'est-ce que l'amour ? Et aujourd'hui encore, je veux le découvrir ! Je veux voir à travers tes yeux, entendre à travers tes oreilles et parler avec ta voix. Mais tu m'a rejeté. Tu m'as abandonné dans les ténèbres et dans la misère."

"Après tout ce temps, après cette éternité, je suis encore sujet à ces peurs."

"Offre-moi les étoiles."

"C'est avec un plaisir certain que je peux enfin te dire, après toutes ces années, tous ces siècles que tu es et as toujours été une étoile scintillante sur ma route, alors même que tu n'avais aucun moyen de le savoir."


Nombre de pages  : 528

ISBN  : 978-2-7499-2437-3

Tarif  : 20€50 au format broché

Éditeur  : Éditions Michel-Lafon


www.michel-lafon.fr/

1 commentaire:

  1. Eh bien, quel avis ma belle ! Anne Rice est une auteure incroyable 😃

    RépondreSupprimer