lundi 10 octobre 2016

L'affaire Aurore S. de Gilles Milo-Vacéri


Synopsis



Qui est le tueur en série qui se cache dans la forêt de Rambouillet ?

L’amour, que l’on dit plus fort que tout, peut-il survivre ou vaincre la mort ?

Au commencement, une belle histoire d’amour. Grégoire, écrivain modeste, abandonne tout et quitte sa Provence pour les Yvelines, afin de rejoindre Aurore, auteur de romances, dont il est tombé fou amoureux. Elle va quitter son compagnon pour construire leur couple et vivre leur amour librement. Mais contre toute attente, Aurore disparaît brutalement après un simple et banal e-mail de rupture.

Désespéré et au bord du suicide, Grégoire relève la tête quand il réalise que son dernier message est certainement un faux. Pire, il apprend qu’un tueur en série sévit en forêt de Rambouillet. Fou de colère, il est certain que la femme de sa vie a été assassinée par ce psychopathe. Et il sait qui se cache derrière le monstre… Alors la traque commence.

Miné par le chagrin, Greg ira au bout de l’enfer s’il le faut. Quelqu’un va devoir payer pour lui avoir volé le seul grand bonheur qu’il ait jamais connu.



Chronique de Méli



La couverture est vraiment magnifique. On sent tout de suite le thriller par le côté sombre de la forêt et cette jeune femme blonde courant vers l’obscurité.

Quand nous commençons ce roman, tout de suite, Gilles Milo-Vacéri, l'auteur, nous embarque dans un moment très personnel de sa vie. On découvre une merveilleuse romance naître sous nos yeux. Nous avons un grand sourire qui vient étirer nos lèvres et nous trouvons ça totalement attendrissant.
On suit un amour authentique, sans fioritures. Un amour pur, sincère et juste merveilleux.
La suite part dans plusieurs sens. On sort rapidement les mouchoirs, on a le cœur qui se serre et les larmes coulent. Comment est-ce possible  ? Voilà la question que nous nous poserons tout au long de ce roman. On sent notre cœur serré comme dans un étau et nous ressentons toute la souffrance que l'auteur dégage dans ses écrits. En plus de cela, nous entrons dans des meurtres assez incroyables. Nous cherchons à comprendre qui est un personnage et ce qui le motive tant. Nous sommes dans l’interrogation tout au long du roman, même si nous commençons vers la fin à savoir pourquoi il fait ça et ses motivations.
L'histoire nous fait parcourir de nombreux kilomètres au travers de la France. Nous changeons de décors plusieurs fois et rencontrons de nombreux personnages. Que ce soit les personnages principaux ou les secondaires, ils sont tous très bien travaillés et sont tout aussi importants les uns que les autres. Ils ont tous leur place dans ce roman et on s'attache rapidement à eux. Il y a juste deux personnages qui ne sont pas vraiment attachants et pour qui nous n'aurions aucune pitié.
Au fur et à mesure que nous tournons les pages, nous sentons la détresse du personnage principal. Nous le voyons régresser, ne devenir plus que l'ombre de lui-même et ça nous fait vraiment mal pour lui.
Tout le roman n'est que torture, mais plusieurs fois, nous sommes surpris par quelques petites phrases assez drôles qui donnent un aspect assez lumineux le temps de ces phrases. Elles sont très peu nombreuses, mais nous font voir un peu la lumière sans toute cette partie sombre.
Au fil des pages, nous rencontrons de nouveaux personnages. Ce que nous apprécions beaucoup, c'est que l'auteur ne nous jette pas dans un nombre incalculable de personnages et débrouillez-vous. Non, il dispatche ses personnages par-ci par-là, afin que nous puissions les inclure facilement dans l'histoire. Ils ont tous leur petit caractère et aussi des émotions totalement différentes les unes des autres. Ce sont comme si c'était de véritables personnages de la vie courante. Encore plus quand nous parlons de Greg qui est un personnage entièrement torturé, en souffrance totale et qui peut être un être comme vous et moi. On se reconnaît facilement en lui et au final, nous comprenons que ce personnage est en dehors du fictif, mais bien ancré dans le réel.
L'autre personnage principal de ce roman est quelqu'un que nous pourrions voir comme fragile avec un cœur énorme. Nous sentons sa sensibilité et aussi sa tendresse. Nous apprécions beaucoup ce personnage totalement touchant et vraiment humain. Il est vraiment LE gros pilier de ce roman. C'est lui qui le porte à bout de bras.
On sent bien le côté vicieux du prédateur et sa folie ressortir. On en vient à se demander jusqu'où il va aller, jusqu'aux derniers chapitres.
Plusieurs fois, le serrage de cœur nous revient au cours de l'histoire et nous avons vraiment hâte de voir comment tout cela va se terminer.
Nous spéculons beaucoup jusqu'au point final. Et là... Et là...  ! Il suffit de le lire pour comprendre parce qu'il n'y a juste pas de mots.


Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



Encore une fois, Gilles Milo-Vacéri confirme son talent et son art avec sa plume. Il m'a encore une fois de plus bluffer avec ses écrits et ce roman est un véritable coup de cœur. C'est une histoire plus qu'originale, mais en grande partie vraie et sincère. Écrite tout simplement avec le cœur.
Depuis que je lis les romans de Gilles, je suis vraiment stupéfaite qu'il ose autant se dévoiler et c'est pour moi à chaque fois une merveilleuse surprise et L'Affaire Aurore S. ne déroge pas à la règle.
Au-delà de cet amour compliqué, l'intrigue est omniprésente et je ne voulais qu'une chose, toujours en savoir plus.
C'est une vraie pépite littéraire que vous devez impérativement vous procurer.


Une note  ?



5/5


Je tiens à remercier grandement mon ami Gilles Milo-Vacéri ainsi que les Éditions du 38 et plus précisément Anita Berchenko pour m'avoir permis de lire ce merveilleux thriller.


Citation  :



«  L'amour c'est un truc de malade qui te pousse à franchir toutes les limites.  »


Nombre de pages  : 376

ISBN  : 978-2374531977
      978-2374531960

Tarifs  : 21€50 au format papier
           5€99 au format numérique

Éditeur  : Éditions du 38



3 commentaires:

  1. Wahou, quel avis ma belle ! Autant dire que ça donne méga envie :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut que tu le lises ma belle tu vas adorer ! :-)

      Supprimer
    2. Il faut que tu le lises ma belle tu vas adorer ! :-)

      Supprimer