lundi 12 septembre 2016

Ensemble saison 2 Juliette & Kassi d'Anne Rossi


Synopsis



Elle, jeune mère célibataire, déterminée à offrir le meilleur à son fils.
Lui, étoile montante de la musique, hanté par ses pulsions violentes.
Tous les deux, ensemble, pour affronter le monde.

Ce job, il le lui faut. Depuis que sa grand-mère lui a confié que Link, le groupe de rock qui monte, recherche une assistante, Juliette a repris espoir. Adieu le travail de caissière et les horaires impossibles, elle tient enfin une chance de prouver ce dont elle est capable. Organiser, planifier, gérer les relations et les crises : voilà ce pour quoi elle est faite, et elle est convaincue qu’elle peut aider Link à atteindre le succès qu’il mérite. Même si elle sait qu'elle devra se montrer vigilante : entre l’admiration sans limite de son fils Léo pour Kassi, le guitariste du groupe, et le fait que ce dernier soit particulièrement séduisant avec ses grands yeux sombres et sa peau chocolat, la prudence est de mise. Elle ne doit surtout pas mélanger vie professionnelle et vie privée...



Chronique de Méli



La couverture est aussi belle que celle du premier tome et donne envie de nous plonger dans l'histoire.

Quand nous commençons ce roman, nous sommes tout de suite ravis de nous retrouver à la suite de la saga Ensemble. Dans celui-ci, nous suivons Kassi, l'un des membres du groupe Link dont fait partie Layla, le personnage principal de la première saison. Mais aussi, nous suivons Juliette, une jeune femme que nous avions entre aperçus à la fin de la première saison.
Nous nous retrouvons quasiment à la fin de cette saison. L'auteure nous fait voir comment est arrivée Juliette et qui elle est réellement.
Nous commençons par prendre en affection cette jeune femme. Nous la trouvons vraiment courageuse malgré la vie qu'elle a endurée. Anne Rossi nous livre dans chacun de ses tomes des personnages torturés par la vie, mais avec un grand courage et beaucoup de caractère. Ils sont vraiment dissociables les uns des autres et c'est ce qui fait la force de ces romans.
Ce tome est moins romantique que le premier. C'est un peu déstabilisant, car nous nous attendions vraiment à ce que celui-ci soit aussi tendre que le premier.
Malgré cela, nous apprécions ce roman. Il est très intéressant du fait qu'il arrive beaucoup de choses aux personnages principaux. Il y a beaucoup d'intrigues, d'angoisse et de suspense autour d'eux. Nous partons donc sur des chapeaux de roues, pour un genre d'enquête. Entre tout cela, il y a bien une romance qui s'installe et elle devient très vite intense. Nous suivons aussi le groupe Link, mais en second plan.
L'histoire tient la route et tient en haleine. Nous n'imaginons pas comment celle-ci va se tourner jusqu'au dénouement final.
Anne Rossi nous fait aimer ses personnages, ses intrigues et sait nous faire aimer les romances qu'elle sait si bien décrire. Nous ne pouvons qu'être pris dans ses histoires.
Tout au long de ce roman, nous sommes pris dans une grande intrigue. Nous nous demandons comment les personnages vont pouvoir se sortir de tout ça et s'ils le peuvent.
Quand nous arrivons à la fin, nous sommes stupéfaits de voir ce qu'il se passe. Dans un sens, nous sommes heureux et dans l'autre, nous trouvons dommage que l'auteure termine son histoire de la même façon que la première saison. C'est donc sans grande surprise pour ce final, mais nous sommes quand même ravis de voir ce genre de fin.


Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



J'ai trouvé qu'il manquait de romance comparée à la première saison. Aussi, la fin ne m'a pas surprise  et là j'ai trouvé ça vraiment malheureux.
Hormis ces deux points négatifs, j'ai trouvé l'histoire vraiment intéressante et très prenante.


Une note  ?



4/5


Je tiens à remercier les Éditions Harlequin pour m'avoir permis de lire ce joli roman.


Nombre de pages  : 229

ISBN  : 978-2-2803-5216-1

Tarif  : 5€99 au format numérique

Éditeur  : Éditions Harlequin collection HQN



jeudi 8 septembre 2016

Le secret des noix de Jacques-Victor Caramin


Synopsis



Samuel est fils de paysan, malheureusement celui-ci se blesse pendant une journée de labeur aux champs. Il est transporté d’urgence au cabinet du généraliste Céline Marion. C’est là que Samuel fera la connaissance de Rebecca, fille du célèbre Lilian Schmidtz, l’un des plus gros producteurs de spiritueux de la région genevoise. La vie de Samuel a basculé, son amour pour Rebecca est intense et fougueux. Lilian Schmidtz voit d’un œil méprisant cette liaison entre sa fille et ce misérable, comme il aime à le dire. La tourmente régnera, les tracas, et l’injustice. L’argent et le pouvoir peuvent déplacer des montagnes, par contre l’amour peut les remettre à leurs places.




Chronique de Méli



La couverture somptueuse représente vraiment l'intégralité de ce roman et nous donne totalement envie de le commencer.

Dès le départ, nous sommes pris dans l'histoire. L'écriture de Jacques-Victor Caramin est simple et vraiment agréable à lire. Quand nous commençons, nous ne pouvons pas nous arrêter une seule seconde.
Au départ, nous avons comme une impression de déjà vu, le genre de Roméo et Juliette à la mode paysanne. Mais même en voyant ça, nous ne pouvons qu'apprécier cette lecture. Les personnages sont vraiment attachants à l’exception de deux d'entre eux. Ceux-ci mettent du piquant à l'histoire et nous les trouvons très dur.
Nous suivons les personnages principaux de leur plus tendre enfance jusqu'en 2012 où ils vont avoir beaucoup de déboires ainsi que des sentiments.
Dans ce roman, nous savourons la tendresse que se portent nos deux chers protagonistes, mais aussi la tendresse familiale et amicale qui fait partie intégrante de ce roman.
Nous savourons le fait de passer du temps en campagne où, - d'après les nombreuses descriptions de l'auteur - nous sentons le moindre air frais, les noyers et le moulin. Nous voyons aisément tous les lieux et les paysages magnifiques et encore là, nous ne pouvons nous arrêter de le lire.
Ce roman regorge d'intrigues et nous fait voir une autre facette que la romance et ça nous fait encore plus plonger dans l'histoire. Les pages se tournent toutes seules. Nous voyons défiler les phrases et les pages sans pouvoir nous arrêter. Ce livre nous rend totalement accros et nous fait voyager au-delà des campagnes et de la romance.
Quand nous arrivons aux trois-quarts, tout va à cent à l'heure. Nous avons un sourire mesquin qui vient nous étirer les lèvres au moment où l'histoire se dénoue. Nous voyons certaines choses s'éclaircir au fur et à mesure et nous attendons LE moment fatidique. D'ailleurs, nous sentons que ce sera vraiment un moment très poignant.
Quand nous arrivons vers la fin, déjà là, nous sommes très émus de voir ce qu'il se passe. Nous voyons que l'auteur veut faire passer un message dans son roman, comme quoi nous, nous avons la richesse de l'eau que certains autres pays n'ont pas et qu'il ne faut surtout pas l’oublier.
À la fin, nous sommes plus qu'émus et nous voyons quelques petites perles salées s'écouler de nos yeux.
C'est un final totalement bien réalisé, tout aussi bien que le roman dans son intégralité.


Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



Ce fut pour moi un véritable coup de cœur. J'ai tout aimé, du début à la fin. Au début, j'ai cru que je comprenais tout le roman, mais pas du tout. J'étais bien loin de m'imaginer ce qu'il allait se passer.
Et là, je dois avouer que ce fut une grosse claque. Je ne peux que vous encourager à lire ce très beau livre, car il vaut vraiment le coup d'être lu.


Une note  ?



5/5


Citation  :


« Le monde est à nos pieds, savoure ce moment, il sera rare d'en avoir d'aussi beaux  ! »



Je tiens à remercier les Éditions Persée pour m'avoir permis de lire ce merveilleux roman.



Nombre de pages  : 326

ISBN  : 978-2-8231-1099-9

Tarifs  : 22€40 au format papier
            11€49 au format numérique

Éditeur  : Éditions Persée



mardi 6 septembre 2016

Un dangereux plaisir de François Vallejo


Synopsis



En dépit de la nourriture que ses parents lui imposent et qu’il rejette avec constance, Élie Élian s’attarde à l’arrière du restaurant qui s’est ouvert dans son quartier. Les gestes qu’il observe, les effluves dont il se délecte sont une révélation : il sera chef-cuisinier. Son passage dans l’établissement de la veuve Maudor sera déterminant. Elle l’initie à l’amour fou et lui offre d’exercer son incroyable génie culinaire. Puis ses errances dans un Paris en proie aux émeutes le mèneront jusqu’au Trapèze, le restaurant où son destin de magicien des sens, des goûts et des saveurs s’accomplira.



Chronique de Méli



La couverture est vraiment jolie et donne envie de commencer ce roman sans plus tarder.

Quand nous commençons ce bouquin, nous sommes pris dans l'histoire directement. Nous suivons Élie Élian le personnage principal depuis sa jeunesse jusqu'au moment de l'épanouissement de sa vie. Au détour de quelques rues, nous sommes pris dans les effluves des restaurants.
Rien que de lire tout ça nous donne l'eau à la bouche et surtout quand nous voyons que de nombreuses recettes sont si bien décrites. À chacune d'entre elles, nous avons les papilles tout émoustillées et c'est vraiment intéressant et original à la fois à lire.
En plus de parler de cuisine, l'auteur nous narre l'histoire d'un personnage au passé comme au présent plutôt tourmenté.
La passion de la cuisine pour notre personnage principal fait partie intégrante de cette histoire, mais aussi sa vie ne tient qu'à celle-ci.
Nous le voyons avoir beaucoup de déboires avec des personnes peu scrupuleuses de le voir plonger. Nous le trouvons vraiment courageux et surtout très patient. Nous sommes heureux de voir qu'Élie à un caractère assez fort et qu'il est vraiment téméraire.
Quelques passages se font d'une sensualité poétique pour décrire les moments érotiques et cela nous fait vraiment sourire de voir que l'auteur transforme tout en langage de cuisinier. De ce fait, nous trouvons cet ouvrage vraiment intéressant à tel point que nous voulons en savoir plus.
Quand nous arrivons à la fin, nous sommes assez stressés pour notre personnage principal. Tout ce que nous nous étions dit dans les pages précédentes s'écroule comme un château de cartes. Nous tombons dans une intrigue et nous nous demandons... Et si c'était vrai  ?
La fin est vraiment bien racontée et nous terminons ces pages avec un grand sourire aux lèvres.

L'auteur écrit ce roman de façon poétique. Il nous embarque dans les nombreuses senteurs et cuisines de restaurants simples à très chic jusqu'à en sentir presque les saveurs sur notre palet.
L'écriture est vraiment belle et très compréhensive. Toute l'histoire est vraiment bien ficelée et concorde à merveille avec les nombreuses choses qui viennent se greffer.
C'est un régal pour les yeux et l'imaginaire, mais aussi pour nos papilles.


Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



J'ai vraiment adhéré à ce roman. C'est rempli de saveurs, d'intrigues et de romance.
J'ai pris un véritable plaisir à lire chacune des phrases de ce roman Je vous encourage donc à le lire. Vous verrez, vous allez avoir faim.


Une note  ?



4,5/5


Je tiens à remercier les Éditions Viviane Hamy pour m'avoir permis de lire ce merveilleux roman ainsi que François Vallejo pour la jolie dédicace et son très beau roman.


Nombre de pages  : 320

ISBN  : 978-2-87858-313-7

Tarif  : 19€ au format papier

Éditeur  : Éditions Viviane Hamy



vendredi 2 septembre 2016

30 ans, en théorie de Mathieu  Narbonnet


Synopsis



Mon enfance a été bercée par le générique de Dragon Ball Z et les parties de pogs dans la cour de récré. Adolescent, des posters de Buffy recouvraient les murs de ma chambre, j'avais un Nokia 3310 et je chattais sur MSN. Aujourd'hui, mon meilleur ami gay est mon colocataire, je suis un libraire au bord de la crise de nerfs et j'écume les soirées où l'alcool coule à flots à la recherche de l'amour avec un grand A. Bientôt j'aurai 30 ans et il est grand temps de mettre un peu d'ordre dans ce chaos ordinaire ; mais je n'avais pas prévu que les anneaux de Saturne viendraient eux aussi y mettre leur grain de sel. Je suis un produit marketing estampillé Génération Y. Un pur rejeton de l'ère de l'entertainment. Je suis votre enfant, votre frère, votre ami. Je suis vous. En pire !


Chronique de Méli



La couverture est très jolie et donne envie de savoir quelle histoire elle renferme.

Quand nous commençons ce court roman, nous sommes tout de suite pris dans l'histoire et encore plus quand nous avons le même âge que l'auteur. Grâce aux choses que nous avions quand nous étions enfants et jeunes que nous avons connu et ça, ça fait vraiment sourire de nous dire que nous avions ceci.
L'histoire se tourne autour de la vie de l'auteur qui la raconte sans pudeur et il y a quelques moments qui nous font beaucoup rire.
On se rend compte au travers de son histoire que les moments de beuveries étaient vraiment d'actualité dans notre jeunesse et on était vraiment insouciants. Ça nous fait bien rire, car maintenant que nous sommes plus matures, nous réfléchissons un peu plus et déconnons un peu moins que dans cette période. Ah la jeunesse  ! Ce n'est pas pour dire que nous sommes vieux loin de là, nous savons nous amuser un peu différemment dirons-nous.
C'est vraiment un livre rafraîchissant, drôle et franchement agréable à lire.
On veut toujours en savoir plus et quand nous réalisons que c'est réellement l'histoire de l'auteur, nous sommes en train de nous dire que nous sommes un peu un genre de voyeurs et ça nous perturbe un peu. Mais très vite, nous passons à côté de ça, et nous sommes vraiment touchés de voir ce qu'il se passe.
À la fin, l'auteur nous fait part d'un peu de la suite de son histoire personnelle et dans un sens, nous sommes heureux, car nous voulions savoir ce qui était advenu d'un personnage.



Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



Mathieu Narbonnet sait nous faire sortir de notre quotidien et nous faire revoir des choses que nous avions oubliées au détour d'un virage de notre jeunesse. C'est vraiment un livre totalement divertissant, frais et qui fait grand plaisir à lire.


Une note  ?



4,5/5


Je tiens à remercier Mathieu Narbonnet pour m'avoir permis de lire son très joli roman.


 Nombre de pages  : 160

ISBN  : 9791026206286

Tarif  :  13€90 au format papier
           1€99 au format numérique

Éditeur  : Librinova



jeudi 1 septembre 2016

Aldara... un amour de femme de Dominique Simon


Synopsis



Aldara s’était aperçue dès l’enfance que seules les personnes de son sexe l’attiraient, et n’imaginait trouver jouissance qu’auprès du féminin. Arrivée à l’âge d’être mariée, elle est poussée par les siens à épouser le prétendant qu’ils lui ont choisi. Aldara hésite sur la conduite à tenir. Partagée entre le goût insatiable qu’elle a pour le corps des filles et l’existence d’épouse qu’on lui propose. Pourtant, il faut choisir ! Suivre le vrai de sa nature ou abdiquer, céder à la pression familiale… Si ce texte relate de façon parfois crue les circonstances et les évènements qui finiront par conduire l’héroïne à suivre son chemin, il met aussi en lumière les mécanismes étranges qui président à notre destinée. Comme si nous n’étions comptable que des itinéraires que nous choisissons d’emprunter, l’essentiel étant déjà ourdi…


Chronique de Méli



La couverture est simple, pas attrayante et ne donne pas forcément envie aux lecteurs de le lire.

Quand nous commençons ce roman, nous nous rendons compte que l'écriture de l'auteur est poétique.
C'est avec plaisir que nous nous lançons dans cette histoire où la découverte de l'orientation sexuelle du personnage principal est écrite avec beaucoup de pudeur et de sensualité.
Les personnages sont vraiment intéressants et rendent l'histoire encore plus complète grâce aux quelques passages auxquels ils donnent vie.
C'est un roman vraiment bien écrit, prenant et très poétique. Les moments de d'érotismes sont bien écrits et surtout sans aucune vulgarité ce qui est un gros point fort pour une telle histoire.
Ce qui est très intéressant, c'est de voir que le personnage principal se cherche tout au long de ce roman et surtout, il ne sait pas réellement vers quelle orientation sexuelle se tourner et surtout qui il est réellement. On voit vraiment tout de sa découverte de la sexualité et surtout de son épanouissement.
Quand nous arrivons à la fin de ce roman, on se rend compte que c'est un total accomplissement de l'histoire d'Aldara et nous sommes ravis quand nous lisons les lignes finales.


Est-ce que j'ai aimé ce roman  ?



C'est une très jolie histoire où la sexualité est omniprésente, mais dans un style purement poétique et écrit tout en délicatesse.
Même si ce n'est pas un roman coup de cœur, il est vraiment très agréable à lire.


Une note  ?



4/5


Je tiens à remercier Dominique Simon pour m'avoir permis de lire ce joli roman.


Nombre de pages  : 146

ISBN  :  978-1-326-55508-5

Tarifs  : 15€ au format papier

Éditeur  : Z4 Éditions



mercredi 31 août 2016

Ensemble saison 1 Layla & Nathan d'Anne Rossi


Synopsis



Elle, jeune chanteuse éprise de liberté,
Lui, rockstar perdue dans les vices de la célébrité,
Tous les deux, ensemble, pour affronter le monde.

Découvrir l’identité de son père. Découvrir qu’il vient de mourir. Découvrir qu’on a un demi-frère, Thomas Bradford, qui n’est autre que le guitariste de son groupe préféré : Blue Bell. Layla a dû mal à y croire, et pourtant c’est bien ce qui est en train de lui arriver : demain, elle part à New York afin de rencontrer Thomas pour la lecture du testament. Si seulement elle pouvait aussi… Stop ! Il faut qu’elle arrête de rêver : pourquoi Nathan, son idole, son âme sœur musicale et chanteur de Blue Bell, serait présent ? Elle sait bien que c’est totalement absurde et pas logique, et pourtant, elle ne peut s’empêcher d’espérer.



Chronique de Méli



La couverture est très attirante, jolie à souhait et nous donne envie de dévorer ce livre rapidement.

Quand nous commençons ce roman, nous sommes tout de suite pris dans l'histoire. Nous apprenons à connaître Layla et surtout son passé pas forcément très glorieux. Nous sommes vraiment tristes pour elle et nous la prenons encore plus en compassion.
L'auteure part directement dans une histoire émouvante et nous prend par les sentiments et ça marche vraiment bien.
Dès la première phrase, nous sommes pris dans ce roman très troublant et touchant à la fois. Nous apprécions les personnages. Ils ont tous leur caractère et leur façon de vivre ce qui est très intéressant, car nous les apprécions tous qu'ils soient bons ou mauvais.
Par la suite, nous rencontrons Nathan, le second personnage principal de ce roman et nous le trouvons très humain. Nous sommes heureux de voir que quelques personnages aient la main sur le cœur.
Toute l'histoire est vraiment bien créée. Nous voyageons entre la France et les États-Unis et grâce à la plume de l'auteure, c'est comme si nous étions avec Layla. En parlant de cette dernière, nous voyons qu'elle a un fort caractère et ça nous fait beaucoup rire par moment. Mais nous voyons qu'elle a beaucoup de cicatrices derrière la carapace qu'elle s'est forgée. Nous sentons que si une grosse contrariété arrive, certaines de ses cicatrices peuvent se rouvrir tandis que d'autres peuvent apparaître.
Le fait qu'Anne Rossi ait créé de tels personnages rend l'histoire encore plus prenante. Aussi le fait que la musique fasse partie intégrante de ce roman, nous fait un peu oublier le côté tragique de la vie des protagonistes.
Dans un sens, l'histoire entre nos deux personnages principaux peut paraître malsaine au premier abord. Mais quand on réfléchit bien, des années ont passé et l'amitié s'est transformée en quelque chose de bien plus fort.
Nous comprenons aussi les moments où Layla ne se souvient pas de certains instants de sa vie.
Quand nous arrivons vers la fin de l'histoire, nous avons le cœur qui bat à cent à l'heure. Notre sourire s'étire et nous ne pouvons pas fermer ce livre avant d'avoir lu le point final. Les évènements s'enchaînent et nous en avons des étoiles plein les yeux.
Arrivés à la tout fin, nous sommes heureux de voir comment ça se termine et pas une seule seconde nous n’avons été déçus.


Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



Ce fut un véritable coup de cœur. Les personnages ont beaucoup de charisme et sont totalement distrayants. J'ai été totalement accro aux passages de romance et de sensualité de cette histoire. Tout est vraiment parfait, il n'y a rien à redire à part, bravo à l'auteure.
J'ai vraiment hâte de retrouver d'autres personnages de ce livre dans un prochain roman.


Une note  ?



5/5


Je tiens à remercier les Éditions Harlequin pour m'avoir permis de lire ce merveilleux roman.


Nombre de pages  : 193 environs

ISBN  : 978-2-2803-4013-7

Tarif  : 5€99 au format numérique

Éditeur  : Éditions Harlequin HQN



mardi 30 août 2016

Esclave de sang de Tasha Lann

Synopsis



Mon nom est Evy Dumas et je suis une jeune étudiante tout ce qu’il y a de plus banale.  Du moins je l’étais jusqu’à ce que j’aie le malheur d’accepter de suivre mes amis à la fête universitaire d’octobre.Ils se sont bien amusés. 
Pour moi… disons que la soirée a été intéressante. 
Me voilà maintenant ballottée entre la France et l’Écosse, entre la fac et une cité hors du temps dirigée par cinq types carrément flippants.
Des vampires…
Comme ce gars - sublime - qui se croit en droit de diriger ma vie simplement parce que je l’ai vu planter ses crocs dans le cou d’une fille.
Cela vous paraît difficile à croire ?
Et pourtant…



Chronique de Méli



La couverture est très belle et représente vraiment bien l'héroïne de ce roman.

Au commencement de ce livre, nous sommes pris dans l'histoire auprès d'Evy, le personnage principal et de ses amis. Nous rentrons très facilement dans ce roman grâce à la plume simple et efficace de l'auteure. Les pages se tournent sans que nous puissions nous arrêter et nous voulons toujours en savoir plus.
Nous trouvons Evy un peu fofolle au début de ce roman et tout de suite, nous voyons une chose atroce étant sur le point de se produire. Très vite, nous voyons qu'Evy est bien plus mature que ses amis et ça nous rassure.
Nous faisons rapidement la connaissance de deux personnages importants, David et Jehan. Nous trouvons qu'ils ont quelque chose de louche, mais chacun différent de l'autre.
Tout de suite, nous les prenons en affection, mais restons sur notre réserve.
Nous trouvons un peu dommage que certains passages ne soient pas assez approfondis, car nous avons l'impression qu'il manque des morceaux de l'histoire. Ça nous laisse un peu sur notre faim.
Hormis cela, nous apprécions tout de cette histoire. Jehan est le personnage beau gosse incarné et quand nous voyons qui est ce bellâtre, nous avons des étoiles qui brillent.
Nous comprenons ce que peut ressentir Evy, mais nous avons dans un sens envie de lui faire ouvrir les yeux.
L'histoire est bien créée et nous laisse voyager rapidement entre la France et l'Écosse. Nous sommes un peu tristes pour un personnage en particulier et nous peinons à croire que ça puisse être vrai.
Quand nous arrivons vers la fin, tout s'enchaîne rapidement, les actions ne manquent pas et tout part à cent à l'heure. Ça part justement peut-être un peu trop dans tous les sens et trop rapidement pour que nous puissions suivre réellement. Car en même pas une phrase, Evy se retrouve de la France à l'Écosse et c'est vraiment perturbant. Aussi, elle voit quelqu'un et deux secondes après, elle disparaît avec des autres. On a vraiment l'impression de voir un condensé d'histoire et c'est vraiment dommage.
À part ça, la tout fin est vraiment intéressante et surtout, nous nous demandons ce qui va advenir d'Evy.



Est-ce que j'ai aimé ce roman  ?



Je croyais que j'allais avoir un coup de cœur pour ce roman au début et bien ce n'est pas le cas malheureusement. J'ai trouvé l'histoire un peu trop bâclée. Il y a un manque cruel de passages à certains moments, tandis qu'à d'autres, il y en a beaucoup trop ce qui devient totalement incompréhensible. C'est franchement dommage, parce que ce roman pourrait être une vraie pépite.
Hormis ça, les personnages sont vraiment attachants qu'ils soient bons ou mauvais. Ils sont charismatiques et amusants, voir terrifiants.
J'ai quand même hâte de lire la suite pour voir comment Evy va évoluer.


Une note  ?



2.5/5


Je tiens à remercier les Éditions Calepin pour m'avoir permis de lire ce roman.


Nombre de pages  : 211

ISBN  :  979-10-91990-42-4

Tarifs  : 9€90 au format papier
            3€90  au format numérique

Éditeur  : Éditions Calepin